jeudi, octobre 13, 2005

Hearts and Minds




J’ai vu, il n’y a pas longtemps le documentaire sur la guerre du Vietnam, intitulé “Hearts and Minds”. Ce documentaire de l’américain Peter Davis a plus que mon age, en effet, il a été diffuse en 1974 a Cannes, et est sorti, avec beaucoup de difficultés, sur les écrans américains en 1975.

Ce documentaire est particulièrement intéressant car il est compose de nombreuses interviews in situ , est il est contemporains des faits.

Apparemment le film aurait eu un grand impact sur l’opinion publique, ce qui entre autre, mettra fin a cette guerre stupide après 10 ans…(pour l’intervention américaine seulement !)

Bref ce dont je voulais vous parler ce n’est pas du documentaire en lui-meme mais plutôt de mes impressions après l’avoir visionne.

Bien sur, les images de guerre sont absolument choquantes, mais surtout, pour moi, les interviews de soldats rentrés au pays étaient les plus significatives.

En effet, cela m’a laisse encore une fois avec ce sentiment que la plupart des gens ici vivent dans une bulle, protéges de l’extérieur, sans vraiment se rendre compte de comment le reste du monde fonctionne. (A voir d’ailleurs un autre documentaire sur le sujet du choc des cultures « Lost Boys of Sudan » ou les premiers mois de jeunes réfugies politiques soudanais aux US)

En Europe, il y a encore la présence de la guerre, qu’on le veuille ou non. La plupart de nos grands parents ont vécus ou sur vécus la guerre, et ont transmis aux générations suivantes les histoires et les traumatismes qui vont avec.

Ici tout ça est inconnu, et les guerres se passent très très loin, avec filtre médiatique faisant passer la pilule.

Les similarités avec la guerre en Irak (et Afghanistan) sont d’ailleurs frappantes, notamment l’utilisation par le président (a l’époque Nixon) de faux prétextes (ou je dirai même plus de mensonges) pour amorcer la machine de guerre….

Puis le même leitmotiv usé jusqu'à la corde de la libération des peuples opprimés, la guerre pour la bonne cause, quoi…

Sans oublier le culte du héros, le courageux soldat kidnappé, qui grâce a son courage et a son patriotisme, a résisté au ennemis jusqu’au bout….

Donc 30 ans après les mêmes ce sont ficelles et combines, je trouve ça plutôt triste….

1 commentaire:

sciencebio a dit…

Salut Sardinette
Tres bien ton post... je vais de ce pas voir ces deux documentaires. J'ai la meme vision de cette vie en bulle des americains. C'est vrai que c'est triste de voir que 30 ans plus tard, on recommence. Tout ca pour ca!