vendredi, juillet 29, 2005

The Corporation



J’ai vu la semaine dernière un très bon documentaire canadien intitul
é « The Corporation » de Mark Achbar, Jennifer Abbott et Joel Bakan(sur la photo
), ou autrement dit une petite histoire illustrée du système de la société par actions(ou corporation) et ses conséquences sur notre quotidien et sur la planète.

Le documentaire en question dure deux heures et demie mais vaut la peine d’être visionné, avec entre autre des interviews de CEOs, Michael Moore et Noam Chomsky.

Je ne vais pas en faire le résumé (d’ailleurs c’est bien trop complexe pour le faire !!) mais vous faire part de quelques anecdotes au sujet du documentaire.

Tout d’abord une définition de la corporation donnée par un professeur d’économie de Harvard (si mes souvenirs sont bons !!) : Forme de propriété commerciale. C’est un groupe d’individus qui poursuit ensemble toutes sortes d’objectifs. Le principal est de faire des bénéfices, importants, croissants, constants, en toute légalité...Pour les propriétaires de l’affaire. » !!!!! Je trouve cette définition brutalement vraie et jamais criée sur les toits par aucuns media… La recherche d’un profit bien gonflé, éternel, et au bien souvent au prix du respect humain et de l’environnement, c’est une quête si vaine et si impossible….

Nous sommes malheureusement cernés par les corporations qui possèdent absolument tout, même les gouvernements… ? Bien entendu qui dit Corporation dit bien souvent Mondialisation, traduite par Globalisation en anglais.

Pour vous remonter le moral, un des chapitres marrant du documentaire, décrit ce système d’entreprise comme un patient malade au niveau mental.

Diagnostic de Personnalité
Organisation Mondiale de la Santé
Manuel des Maladies Mentales

X Indifférence inhumaine aux sentiments d’autrui
tout ceci est développé dans le documentaire, mais y’a pas besoin d’être Einstein pour voir que même si la corporation (aux USA) est considérée juridiquement comme une personne, elle est en tout cas dénuée de sentiments…

X Incapacité à maintenir des relations durables
quand les salaires grimpent, il suffit d’aller s’installer chez le voisin qui crève la dalle…

X Désintérêt imprudent à la sécurité d’autrui
je pense au mauvais traitement et aux conditions de travail des ouvriers dans les pays en voie de développement…

X Déception : mensonges et tricheries répétées en vue d’un profit
Enron quand tu nous tiens…

X Incapacité à ressentir de la culpabilité
qui est responsable des actes commis par une corporation ? Apparemment parce qu’une corporation est un groupe d’individus, ceux-ci laissent leur éthique a la porte ou délèguent le sale boulot a d’autres…

X Incapacité de se conformer aux normes sociales en respectant un comportement honnête
ça parle tout seul, vous trouvez pas ?

Le résultat effrayant de ce diagnostic est que la corporation possède tous les symptômes pour être désignée comme PSYCHOPATHE, autrement dit une maladie très grave, et nuisible a autrui (et comme dit l’expression « ne fais pas aux truies ce que tu ne voudrais pas que l’ont te fasse ». J’ai d’ailleurs lu sur l’Internet « Le psychopathe est toujours dans la recherche du plaisir immédiat, dans le "je veux-je prends" », hé hé hé…

Les auteurs ne donnent pas de réponses définitives quand à la résolution de ce problème, mais proposent la modification de ce système d’entreprise, par, entre autres, plus de transparence, et un contrôle accru des Etats sur certains secteurs (et non pas le contraire, qui se produit maintenant).

Quelques sites à consulter donnés a la fin du film :
Repenser la CorporationConstruire la Démocratie EconomiqueAppartenancesRevoir la CorporationEtre un actionnaire engagéRenforcer les loisExclure les corporations des EcolesVers un Commerce EquitableDerrière les CorporationsMedias IndépendantsRésister à la « corporate-culture » - Jouer avec la « corporate-culture » - Saboter la « corporate-culture »

jeudi, juillet 21, 2005

Histoires d'Eau...


Le saviez-vous?

Il faut 100.000 gallons d’eau pour fabriquer une voiture.
2.072 gallons d’eau sont employés pour fabriquer quatre nouveaux pneus.
Une vache doit boire 4 gallons d’eau pour faire 1 gallon de lait.
Il faut en tout 1500 gallons d’eau pour produire un hamburger, des frites, et un soda (pour fabriquer industriellement la nourriture, faire pousser le grain, élever le bétail) !!!
Il faut à 6 gallons d’eau pour produire une portion de frites.
Il faut 10 gallons d’eau pour faire une portion de soda. (3 bonnes raisons de plus pour ne plus bouffer MC Cancer)
Cultiver la nourriture pour un jour pour 1 adulte prend environ 1.700 gallons d’eau.
Plus de 42.000 gallons d’eau sont nécessaires pour cultiver et préparer la nourriture pour un dîner typique de Thanksgiving pour huit.
Le citoyen moyen emploie 107.000 gallons d’eau par an. (En parlant des pays industrialisés bien sur…)
Cela prend 30 à 40 gallons d’eau pour remplir une baignoire.
Cela prend 50 verres d’eau pour cultiver assez d'oranges pour faire un verre de jus d'orange.
122 gallons d’eau sont nécessaires pour faire un pain.
Il faut 2.500 gallons d’eau pour produire une livre de boeuf. (Allez, faut se mettre au tofu !)
Vous pouvez vivre environ un mois sans nourriture; mais seulement quelques jours sans eau. (On dit bien vivre d’amour et d’eau fraîche !)
Une douche de 5 minutes utilise 25 - 50 gallons d’eau. (Imaginez la douche typique américaine qui dure une heure….)
Se brosser les dents pendant 2 minutes tandis que l'eau coule utilise 6 gallons.
9 à 12 gallons d’eau sont employés dans un lave-vaisselle.
Utilisations typiques d'un ménage: environ 100 gallons d’eau par jour par personne.
Il faut à 1.500 gallons d’eau pour fabriquer un baril de bière.
Une famille ouvre en moyenne les robinets d’eau environ 70 fois par jour
Une machine
à laver le linge utilise 50 gallons d’eau.
Cela prend 24 gallons d’eau pour fabriquer une livre de plastique.
Cela prend 101 gallons d’eau pour fabriquer un livre de laine ou de coton.
Cela prend 1.851 gallons d’eau pour raffiner un baril de pétrole brut
Il faut 62.600 gallons d’eau pour produire une tonne d'acier.
Il faut à 28.100 gallons d’eau pour raffiner une tonne de sucre de canne pour faire du sucre.
Presque 50% de l’eau douce dans le monde est polluée.
Le nombre de bouteilles d’eau vendues aux Etats-unis a doublé depuis 1997, et à un prix deux fois plus élevé que celui de l'essence !!!

Pour votre information 1 gallon =
3.78 litres !

References pour le post ici et ici!

vendredi, juillet 08, 2005

L'Incarnation du Beauf


Dans la série des horreurs visuelles quotidiennes et de surcroît extrêmement polluantes, je vous présente les pick-up trucks à deux balles…

En effet ceux-ci doivent être juste bon à transporter quelques petites choses, avec un coffre arrière minuscule pour transporter les derniers achats effectués au centre commercial (appelé Mall, c’est l’endroit favori du week-end après l’église du dimanche…).

Munis de coffres d’opérettes ces monstres sur roues ont depuis envahi mon quotidien et je peste dans ma cacahouète car j’y vois rien sur la route.

Lors de mon dernier voyage je me plaignais des designs de plus en plus moches des voitures françaises (avec des designers sûrement sous acide) mais là, je crois que Chevrolet, General Motors et Honda méritent absolument à eux trois la palme des caisses les plus moches.

Leurs designers sortent d’où, pour accoucher de verrues pareilles, je vous le demande…. (quelques suggestions : Ecole régionale de design de l’Utah, Institut technique de Palavas-les-Flots, Ecole d’Esthétique Industrielle de las Vegas ou encore la célèbre Design Académie de Dallas…)

Particulièrement ce cher Hummer pick-up, est a vous glacer le sang tellement il est laid (représente en bas sur la photo, polluant et ravageant gaiement une plage).

Bien sur ces petits bijoux d’esthétiques ne sont pas donnés, ils font donc la fierté de leurs conducteurs hauts placés (rien qu’au sens propre car il faut vraiment être un vrai beauf pour acheter des caisses pareilles…) et hautement endettés pour le coup.

Mais bon qu’est ce qu’on ferait pas pour montrer qu’on en a, du pèse…

Avec des noms qui sentent bon la testostérone, le sport et l’action, la vraie, tels que l’Avalanche, l’Escalade, Ridgeline, c’est pas des voitures de ballerines faisant dans la dentelle, sans vous parler de leur consommation d’essence….

Peut-être que les mecs qui les ont pondues se sont interrogés sur l’incarnation du beauf dans toute sa splendeur, et je crois que leur mission est plus qu’accomplie….

Je vous laisse, mes chers lecteurs et commentateurs pour 10 jours de vacances bien méritées, je vous ramène des photos, promis !!! A dans 10 jours !!! ;)

mercredi, juillet 06, 2005

La Crise ?


Je m’amuse toujours à voir les choses du bon coté, ou plutôt j’essaye toujours de me placer de l’autre coté de la barrière, et regarder les choses différemment.

Comme vous le savez et l’avez entendu, et encore plus depuis le Non a la constitution européenne, c’est la C R I S E, bordel ! (Ça me rappelle l’excellent film de Coline Serreau, d’ailleurs !!!)

Apres avoir lu un article dans The Nation rédigé par Thomas Geoghegan apparemment ça serait pas tant la crise que ça. Encore une histoire de points de vue me direz-vous, mais non, mais non, je crois que les medias « officiels » aiment refléter ce qui les arrange, et c’est tout.

Quelques extraits traduits de l’article en question :

« Oui, le chômage français est à près de 10 pour cent. Mais en Europe, alors qu'il peut être beaucoup plus difficile d'obtenir un travail, il est beaucoup plus difficile d’en perdre un, aussi.

Dans une période de deux ans, votre chance d'être sans emploi, renvoyé, est probablement plus grande en Amérique qu'elle est en France, et certainement plus grande que dans beaucoup de pays européens.

Nous avons peut-être un taux chômage inférieur, mais c’est un chômage de "roulement", plus court mais revenant toujours, qui a force va affecter une plus grande proportion de la population.

Les ouvriers français voudraient-ils un chômage plus bas basé sur notre modèle, et signifiant une plus grande probabilité de licenciements, de dégraissements, et des descentes dans la pauvreté pendant 6 mois à la fois au bout de quelques années de travail? Je ne pense pas.

En effet, excepté l'Allemagne (traînée vers le bas par le coût de l'unification), l'Europe ou l"euro-zone" a fait au moins aussi bien que les Etats-Unis ces dix dernières années.

Ceci 'est parmi les résultats étonnants d'une étude de janvier 2004 de Goldman Sachs, « l’histoire secrète du succès d'Euroland ».

Comme présenté dans l'étude, c’est vrai pour la croissance de la productivité -- un peu au-dessous de 2 pour cent par an dans pour les deux, si ajusté au cycle économique. C’est également vrai pour la croissance du PIB per capita (2,1 pour cent). Et, oui, c’est même vrai pour les investisseurs: vous obtenez le même retour sur le capital, en dépit d’un chômage plus élevé et d'une semaine de travail plus courte pour l'Europe.

En effet, si on pouvait mettre une valeur d'argent comptant sur les loisirs supplémentaires, on pourrait discuter que le niveau la vie monte plus rapidement en Europe. »

« Dans la croissance générale du travail, aussi, l'Europe fait mieux que les Etats-Unis. …. Il est plausible qu'en dix dernières années plus de l'Europe ait fait mieux que les Etats-Unis -- même si les Européens continuent à travailler moins d'heures.

Malgré cela, les élites indiquent que le modèle européen doit disparaître. Dans un monde plat, comme Thomas Friedman proclame, il semble évident que les hauts salaires Européens devront faire feu de leur confort si elles veulent garder leur précieuse industrie. Cela pose un problème de vouloir employer les modèles américains et anglais pour sauver l’industrie européenne: tous les deux les ont détruites. Certains l’attribuent au fait que nous avons détruit la nôtre pas parce que nos coûts de main-d'oeuvre étaient trop hauts mais parce qu'ils étaient trop bas. »

« J'entends souvent des gens intelligents s’extasier face au miracle chinois, et a ses exportations. "OH, Chine c’est la ou tout se passe." " La Chine change tout." La Chine fait simplement ce que d'autres -- le Japon, par exemple -- ont fait avant. Elle rattrape son retard. Mais l'Europe, et en particulier l'Allemagne, fait quelque chose de vraiment nouveau. Ses pays fortement développés ont gardé de façon ou d'une autre leur industries.

L'année dernière, selon le WTO, les marchandises allemandes exportées ont eu une valeur de plus de $915 milliards. La Chine a eu une valeur d'environ $593 milliards. Dans un prétendu monde plat, elle s'avère que le pays avec des coûts de la main-d'oeuvre les plus élevés au monde est le premier exportateur mondial. Ajoutez la France et d’autres, -- l'année dernière, les marchandises exportées ont eu un valeur de plus de $1,5 trillions. »

« On dit que souvent le miracle européen est celui qui a eu lieu dans les années 50, juste après la seconde guerre mondiale. Mais c'était un temps de rattrapage, aussi.

Le vrai miracle européen est celui qui s'est produit en dix dernières années: L’Europe (c.-à-d., la France et l'Allemagne) s'est engagée dans une restructuration de son industrie -- avec succès.

La menace vers l'Europe est en ce moment la violence de la rhétorique contre le modèle, de dire que tout va mal quand elle y arrive réellement bien.

La chose énervante au sujet de l'Europe est à l'heure actuelle la possibilité réelle que les citoyens Européens perdront leur sang-froid et que ceux-ci céderont à leurs élites proAméricaines. »

A vous d’en tirer vos propres conclusions face au lavage de cerveau ambiant….