jeudi, juillet 27, 2006

Je fais des bulles....



Allez d'une part il fait chaud, et beau, donc comme vous avez pu le constater, le blog est au ralenti! D'autre part je viens de decouvrir le jeu Frozen Bubble, disponible en freeware et open source (c'est a dire que c'est gratuit !)....

Le jeu consiste a crever des bulles (en gros c'est a peu pres ca!!), et possede 100 tableaux de jeu, avec vies illimitees, autant dire que l'on peut y passer... des heures!!!
on peut jouer seul ou a deux et aussi creer de nouveau tableaux soi-meme.
En passant un des programmeurs et designer du jeu est francais!
Si vous ne voulez pas installer le jeu, vous pouvez y jouer sur internet!
Le jeu est disponible pour de nombreuses plateformes!
Le Site Officiel
Sur ce, bon jeu, mais pas trop! ;)
et bon week-end!!!

jeudi, juillet 20, 2006

Le Buisson et le Cochon


elle a pas l'air contente du massage....


enfin Georgie!!, tu l'as ton cochon!!!


Ahhh j’ai eu ouie dire des dernières facéties du Grand Buisson en Allemagne et en Russie lors du G8…
Alors jeudi dernier en Allemagne, lors de sa rencontre avec la chancelière allemande Angela Merkel, le Président Bush avait en tête quelque chose de bien plus important que le programme nucléaire de l'Iran,et les tensions du Moyen-Orient… Il n’a pas arrêté de parler d’un sanglier, qui allait, pour le dîner être abattu et rôtit selon la tradition locale.
« J'attends avec intérêt le festin que vous allez servir ce soir. Je comprends que je vais avoir l'honneur de découper le cochon, » dit le Buisson au début de la conférence de presse.
Quelques minutes plus tard -- après une discussion au sujet de l'Iran, du Moyen-Orient, des libertés en Russie , le Buisson revient a son sujet préféré !!!
« Merci de m'avoir invité, » s’adressant a Merkel. « J’attend avec impatiente le cochon de ce soir. » !!!
Bush a répondu à quelques questions avant de revenir à son sujet préféré pour la troisième fois.
« Je n'ai pas encore vu de cochon, » a lance le Buisson, au détour d’une phrase. Merkel a ri et a indiqué elle avait vu des images de télévision du sanglier et pourrait vérifier il était mort, en ajoutant qu’elle espérait qu'il était sur la broche et préparé pour le dîner.
Près de la fin, et c’est le plus choquant de l’histoire, Bush a évité une question très sérieuse d’un journaliste au sujet de l’invasion du Liban avec sa quatrième réplique porcine.
Ca donne a peu pres ca !!!: Journaliste :« Que pensez vous de la situation au Liban, l’aéroport de Beyrouth vient d’être bombarde (etc..) Pensez vous que la situation va escalader ? »
Le Buisson : « J’ai pensé vous alliez poser des questions sur le cochon ! » « Le cochon ? » « Je vous dirai demain après que j’en ai mangé. »….
Grouik grouik grouik ! ce qui veut dire en cochon : DEPLORABLE !!!
Pour voir la video hillarante de john Steward

Pour la partie G8, le Buisson a essayé de faire un massage a la chancelière....
capturé en direct par la télé russe!!!
Voir ici les photos

mardi, juillet 18, 2006

L’Amerique, l’Amerique….


Voila a quoi ca ressemble....juste une formalité...

Depuis quelques semaines, je sais pas si c’est l’été, les vacances, le beau temps, ou les mouches qui petent, mais j’ai eu quelques personnes qui m’ont contacte avec plein de questions autour du thème: vivre aux états-unis…
A ma grande surprise, la plupart des gens ont des tas d’idées reçues sur la question…
Quelques points pour éclaircir ce mystère :
Sur la question de venir s’établir aux états-unis :

- Le reste du monde, en dehors de l’Europe, possède encore ce qu’on appelle des frontières. Par conséquent, il faut posséder un visa pour les franchir.

- L’expatriation n’est pas une chose facile, c’est un choix difficile… vivre quelque part en vacances pendant 3 semaines est différent, de vivre quelque part pour plusieurs mois ou années.
il y a de nombreux avantages a s’expatrier, assortis de nombreux désavantages…
sauf, bien entendu, si vous faites partie de la jet-set, et que vous pouvez rentrer plusieurs fois par an, mais bon j’en connais pas beaucoup…
Il y a des fois ou l’on a envie de voir ses proches et ce n’est pas possible, et pour moi c’est un des grands désavantages…et puis les vieilles pierres aussi…

- Il faut un bout de temps pour s’habituer, et établir une vie sur de nouvelles bases, de nouvelles références, de nouvelles habitudes et par-dessus tout, un nouveau langage et par conséquent une toute autre manière de penser !

Sur la question d’y faire des études:

- Il faut partir de la notion que la majorité des jeunes amerloques qui font des études s’endettent pour au moins dix ans pour pouvoir avoir un ou des diplômes…
- Ne comptez également pas sur des bourses car elles sont réserves soit aux huiles de tous poils, soit aux autochtones emerites…
- De plus si vous avez les sous, faut trouver une université qui vous accepterait et après prouver au consulat américain que vous avez absolument besoin de venir étudier ici…

Sur la question d’y trouver un travail :

- Trouver un travail en étant français sans visa de travail n’est pas une chose simple… faut déjà trouver un employeur qui serait intéressé d’investir sur votre poire, ce qui est impossible depuis la France…
Evidemment, faut venir sur place pour prospecter, donc passer vos vacances a passer des entretiens et encore ce n’est pas gagné…
en effet, soit l’employeur vous emploie au rabais car il a paye votre visa, soit vous étés une pointure indispensable….
et dans la catégorie au rabais, y’a pas mal de concurrence…(beaucoup d’indien, russes etc qui acceptent des salaires rikikis)

- Mais quel est votre niveau d’anglais ?

Sur la question des visas:

- Alors obtenir un visa, est la chose la moins facile….
Nous ne sommes pas, malheureusement, citoyens du mondes, et les p’tits papiers pour pouvoir rentrer s’obtiennent durement… Même mariée à un américain, je parle en connaissance de cause…

- Et même chose que pour le travail, vous devrez convaincre la personne a l’ambassade américaine a paris que un, vous ne prenez pas le job d’un américain, et que deux, vous êtes absolument irremplaçable…

Ah, quand je pense a tous ces americains qui revent de vivre en france...!!!

jeudi, juillet 13, 2006

Un Peu d'Histoire



Ce post est pour jeremie, qui m'a demande des infos sur la ville d'oakland!

Oakland, fondée en 1852 est une ville de la côte Ouest des États-Unis, dans la baie de San Francisco, au nord de la Californie.


le lac Merrit se situe au beau milieu de la ville!
c'est un lac sale, car celui-ci est relie a la baie!

Oakland est l'un des trois ports les plus importants de la côte Ouest des États-Unis: son port s'est développé dans les années 1970 grâce à la conteneurisation des marchandises. En 1997, le port a ainsi reçu 20,5 millions de tonnes (source : Images Économiques du Monde).

Malgré la mauvaise réputation d'Oakland pour ce qui est du taux de criminalité et de son système éducatif; son climat, sa situation géographique, et son offre de centres commerciaux et de restaurants représentant toutes les cuisines du monde ont fait monter en flèche les prix de l'immobilier durant la dernière décennie.

En 2005, la population de la ville était de 412,318 habitants, faisant d'Oakland la troisième ville la plus peuplée de la baie de San Francisco, après San Francisco et San José.
Histoire

Population par année

1880: 34,555


1950: 384,575

1890: 48,682


1960: 367,548

1900: 66,960


1970: 361,561

1910: 150,174


1980: 339,337

1920: 216,261


1990: 372,242

1930: 284,063


2000: 399,484

1940: 302,163


2005: 412,318



Les premiers habitants connus de la région étaient les amérindiens Huchiun qui appartenaient au groupe linguistique qui fut appelé plus tard [[Ohlone) (a mot indian Miwok signifiant "gens de l'ouest"). Ils étaient à l'époque concentrés autour du Lac Merritt et de Temescal Creek, un ruisseau qui rejoint la baie de San Francisco à Emeryville.

Oakland, comme le reste de la Californie du Nord, devint une possession de l'Espagne en 1772 suite à la découverte de la région par les explorateurs espagnols. Entre la fin du XVIIIe siècle et les premières décennies du XIXe siècle, Oakland appartenait à un riche propriétaire terrien, Luís María Peralta qui appella ses terres Rancho San Antonio. A l'approche sa mort en 1842, Peralta divisa sa terre pour que ses quatre fils héritent chacun d'une portion de celle-ci. La plus grande partie de la ville actuelle était alors partagée par Antonio Mara et Vincent, qui l'ouvrirent à la colonisation.

Le développement à grande échelle de la ville commença après la conquête de la Californie par les États-Unis durant la guerre mexico-américaine, et avec la Ruée vers l'or de 1848. Oakland fut fondée en 1852 et grandit grâce à l'arrivée du chemin de fer. C'était un important centre ferroviaire dans les années 1870. Oakland annexa rapidement les villes et colonies situées à proximité. Sa croissance industrielle mena à la construction d'un canal en 1902 qui créa l'île d'Alameda et permit la construction du port d'Oakland. En 1906 sa population augmenta considérablement, du fait de l'arrivée des rescapés du tremblement de terre (et de l'incendie qui suivit) de San Francisco. En 1920 Oakland était le centre de nombreuses industries dont l'automobile, la construction de bâteaux et la métallurgie.


Une jolie maison du debut 1900

Durant la Seconde Guerre mondiale l'industrie de construction navale fut pleinement sollicitée et attira de très nombreux travailleurs depuis tout le pays. Beaucoup d'entre eux étaient des afroaméricains venant des états du sud-ouest (Texas, Louisiane, Oklahoma et Arkansas) qui vécurent dans la prospérité durant ces années. Malheureusement, et au même titre que l'industrie automobile, l'industrie navale s'arrêta, tout comme les emplois concernés. Beaucoup de ceux qui étaient venus pour ce genre de travail décidèrent de rester à Oakland tandis que d'autres démènagèrent dans les banlieues en développement au nord et au sud des limites de la ville.

Un grand chapitre de la l’histoire afro-americaine s’est egalement ouvert a Oakland en octobre 1966 ou est fondé le Black Panther Party for Self-Defense.

Les Blacks Panthers ont lancé une variété de programmes communautaires, initialement dans la région d'Oakland, incluant un programme de dépistage de la drépanocytose, des cliniques gratuites et des distributions de nourriture. Le programme qui a été de loin le plus populaire et qui a eu le plus de succès est sans doute le « Free Breakfast for Children Program », initialement d'une église de San Francisco et qui a nourri des milliers d'enfants durant l'histoire du parti...

Le BPP faisait la promotion et pratiquait l'autodéfense armée des communautés noires contre ce qui était perçu comme étant la « force d'occupation étrangère » de la police blanche « raciste ». Une des toutes premières activités entreprises par le BPP était une patrouille citoyenne qui suivait les officiers, armés d'un fusil et d'une copie du code pénal californien dans le but de protéger les citoyens d'Oakland. La police d'Oakland était furieuse contre ces méthodes, mais puisque les armes des Panthers étaient enregistrées et non dissimulées, ces derniers ne violaient aucune loi sur les armes à feu.


Le super musee d'Oakland! a visiter absolument!

A la fin des années 1960, Oakland, qui avait été plutôt prospère avant la guerre, était dominée par une population beaucoup plus pauvre qu'auparavent. La réputation courante du haut niveau de criminalité est liée à cette transformation.

Ces dernières années le centre-ville a été réaménagé et la population a augmenté Certains voient cependant dans ces projets un embourgeoisement voulu.
Géographie

Oakland est située à 37°47'43" de latitude nord, 122°13'41" de longitude ouest. Elle appartient au comté d'Alameda (1,4 million d'habitants). D'après le bureau de recensement des États-Unis, la ville s'étend sur 202,4 km². 145,2 km² de terres immergées et 57,2 km² d'eau (la surface totale compte donc 28% d'eau).

Fondée en 1852

Comté d'Alameda

Superficie 202,4 km²

Densité 2751,4 hab./km²

Fuseau horaire Pacific (UTC – 8)


Sur Broadway avenue, le Paramount Theater en pafait etat depuis les annees 30, joue des concerts et une fois par mois, des vieux films!

Malgré la montée récente des prix de l’immobilier (le prix moyen d’un logement étant de 450000$, pour Oakland !), la réputation de la ville reste mauvaise et pour cause, a cette date et pour cette année seulement, déjà 70 crimes ont étés commis….

Plus de photos d'oakland sur ce site!

jeudi, juillet 06, 2006

Foute Baule


je trouve l'image tres felinienne!!!


AAAH Zizou ventant les merites du discounteur Leader Price!

AAAh! Voici revenus les jours heureux de la coupe du monde de foot et me revoici aussi!

Et oui ce week end dernier ici, c'était férié, du moins mardi c'était le 4 juillet, équivalent de notre 14 juillet ànous! Donc j'ai eu quatre jours de vacances, ou j'en ai bien profité!

Bon je voulais vous parler de la coupe du monde de foot... évidemment je suis une fille donc je n'ai pas beaucoup d'interet a me visser devant la tele pour regarder le sport....

mais bon l'autre jour en regardant les resultats sur le journal TV allemand de 20h (la chaîne 32 pour les locaux KTMP je crois, diffuse chaque soir le journal de la Deutsche Welle ), bref, on y voyait sur les Champs-Elysees des tas de jeunes avec des drapeaux, sautant dans tous les sens, visiblement ravis...

Y'en avait de toutes les couleurs, des beurs aux p'tits blancs et tous le monde sautait a l'unisson...
bon je ne partage pas ce sentiment soudain de patriotisme et cette fraternité instantanée... désolé de gâcher la fete, mais je trouve dommage qu'on est besoin de ca pour ce réjouir et surtout pour avoir un sentiment positif par rapport a son pays!

Je dis pas que c'est une mauvaise chose, mais j'aimerai bien qu'il y ai un peu plus de ca....sans la coupe du monde...

Mais bon comme tout le monde n'a pas l'occasion de s'expatrier pour quelques temps, il est parfois difficile de voir des points positifs dans une economie morose...

d'ailleurs avec cet elan de bleu-blanc-rouge, l'économie, elle, prends aussi un peu de positif!

Par exemple ces extraits issus d'un site de la Banque Mondiale:

« Bien que l’impact économique direct de la Coupe du monde (augmentation des ventes dans les bars et dans les cafés) est relativement marginal, les belles frappes de balle peuvent certainement stimuler une économie. Dans le passé, les pays qui ont remporté la Coupe du monde ont ajouté 0,7% à leur taux de croissance économique. Au cours des 3 dernières Coupes, le marché boursier du pays dont l’équipe avait remporté la victoire a dépassé, et de loin, celui dont l’équipe avait perdu en finale. En moyenne, les effets positifs chez le vainqueur de la Coupe étaient de l’ordre de 10%, tandis que les effets négatifs chez le perdant étaient de 25%. »


mmm, ceci expliquerait-il peut-être pourquoi il n'y a plus de pays pauvres en finale... ou le pauvre jeu du Brésil à la dernière coupe du monde...


Bon en tous cas, vous voulez savoir qui va gagner? ;)

Et bien, la Banque Mondiale à deja fait ses calculs: «La conclusion de ce rapport est que l’économie mondiale bénéficiera le plus d’une victoire italienne à la Coupe du monde 2006. Selon les auteurs, la finale la plus propice pour la santé de l’économie mondiale opposerait l’Allemagne à l’Italie, et cette dernière remporterait la Coupe du monde.»... aie aie aie...

Un article du Monde