vendredi, juin 09, 2006

Musiques...

Alors aujourd'hui Oyez Oyez!
Un peu de musique!
Tout se passe demain et dimanche, je suis désolée mais ayant voulu écrire mon article hier, Blogger était fermé pour maintenance... grrrr

Pour les locaux, je vous annonce la diffusion d'un concert de Pink Martini sur la chaine PBS (chaîne publique), samedi soir a 8h (plus rediffusions la semaine prochaine!)

Voici les horaires:

Pink Martini Live: Discover the World

The mini-orchestra performs.

Saturday, June 10, 8:00 PM
KQED - Channel 9


Wednesday, June 14, 7:30 PM
KQED - Channel 9


Saturday, June 17, 1:00 AM
KQED - Channel 9

The image “http://www.clevelandart.org/educef/carnevale/illusmag/Pink%20Martini%203.jpg” cannot be displayed, because it contains errors.

Pour ceux qui ne se souviennent pas, Pink Martini est l'auteur de la chanson jazzy “Je ne veux pas travailler” qui a eu un succes fou en france il y a quelques années!

Leur bio de Wiki: groupe de douze musiciens de Portland caractérisé par un style musical mêlant influences rétro, jazz, latino, lounge, classique... Ainsi que par des textes chantés aussi bien en anglais, français, italien que... japonais.
Formé en 1994, le groupe se produit en concert tout autour du monde pendant ses trois premières années d'existence.
Leur premier album (Sympathique) sort en 1997 et obtient un double disque d'or en France.
Depuis le groupe ne cesse de donner des concerts aux quatre coins des États-Unis avec quelques escapades dans le reste du monde.
Le second album (Hang on Little Tomato) sort finalement en octobre 2004 après avoir été maintes fois repoussé.
Les deux figures dominantes du groupe sont:
la chanteuse China Forbes, diplômée cum laude de Harvard, qui a obtenu le prix Jonathan Levy en tant qu'actrice, et qui s'est fait connaître du grand public en interprétant la chanson du générique de la série télévisée Clueless, tirée du film du même nom. Depuis 1998, elle habite Portland (Oregon), et elle est mariée avec Creg Valline, un opticien dont la boutique sert également de galerie d'art.
Le pianiste Thomas M. Lauderdale, diplômé lui-aussi cum laude de Harvard, en littérature et en histoire, qui est le fondateur, le directeur artistique, l'arrangeur... du groupe.
Voila!

Et enfin Dimanche soir, a San Francisco, la venue de la chanteuse francaise Camille, que je decouvre et qui a l'air pas mal du tout!
Ca se passe au Bimbo's 365 Club a 20h !

The image “http://www.dustygroove.com/images/products/c/camille~~~~_lefil~~~~_101b.jpg” cannot be displayed, because it contains errors.

Sa bio wiki:
Fille d'une mère professeur et d'un père écrivain, elle entre en khâgne au lycée Henri-IV de Paris. Elle est ensuite admise à l'Institut d'études politiques de Paris, où elle consacre son stage à la production de son premier album, Le sac des filles, en 2002. A sa sortie, l'album connaît un accueil mitigé de la critique.
Ce sont les collaborations qu'elle multiplie à la suite de cette première parution qui attireront l'attention sur elle. En plus des albums de Magic Malik, Gérard Manset ou Sébastien Martel, elle fait une prestation remarquée sur l'album-DVD de Jean-Louis Murat, Parfum d'acacia au jardin (2004). Elle collabore ensuite au projet Nouvelle Vague, un projet se proposant de reprendre des classiques new wave en version bossa nova. Chanteuse principale de l'album (4 chansons pour elle seule), elle est un artisan majeur du succès que recontre l'album et la tournée estivale qui suivit où son extravagance ravit.
En 2005 sort l'album Le fil, un album concept étonnant construit sur le «fil» ou le «bourdon»: une seule note, un si en l'occurrence, qui commence au début de l'album et ne s'arrête qu'à la fin. Toutes les chansons sont construites sur une exploration de la voix, avec pour seul instrument une contrebasse et parfois un clavier. Cette fois la critique est unanime et salue l'originialité de l'oeuvre. Six mois après sa sortie, l'album est disque d'or. Tandis que le prix Constantin puis deux victoires de la musique confirment l'adhésion de la profession, la longue tournée qui suit démontre l'adhésion du public.

Plus sur Camille
L'article du San Francisco Chronicle
Le site du Bimbo's 365 Club

4 commentaires:

transall a dit…

Bonjour,

Article très intéressant à lire...

Je connaissais vaguement le groupe Pink Martini pour avoir, comme tant d'autres français, entendu leur tube passant sur les médias.

Par contre, Camille était une pseudo inconnue pour moi car je n'avais vu d'elle q'une affiche dans le métro (les connaisseurs vont hurler devant tant d'ignorance, mais j'assume).

Bref, merci de nous éclairer un peu sur le parcours américain de ladite dame qui, pour être confidentiel n'en démontre pas moins que certaines oreilles américaines restent encore ouvertes au reste du monde. L'article du journal est à ce titre intéressant à parcourir...

Amitiés,

Didier

Sardinette a dit…

salut Didier et merci!
toujours petit un mot positif a dire!
ben, le concert etait super!
cette fille a beaucoup d'energie et beaucoup de talent! toute la salle etait francaise pratiquement!
elle etait venue seulement avec 2 musiciens (contrebasse et piano) et elle a joue avec un sampleur (qui enregistre un son et le joue en boucle).
Pour la chanson du "sac des filles", elle s'est mise a ramasser des sacs parmi le public, et a chante avec 10 sacs sur les bras!
la participation du public etait egalement optimale, ce qui est toujours sympa, a fortiori dans une petite salle!
ca fait du bien de voir quelqu'un qui ne se prends pas au serieux et qui sait jouer de sa creativite!
apres le show quelquefois clownesque, la musique etait assez bonne meme si parfois un peu puerile (bruits de pets par example!!!).
si je puis mettre son style en boite ca ressemble a du bjork un peu hip-hop! ;))
donc en resume, je vais surement acheter le CD!

gladysdit a dit…

Bonjour sardinette,

Je découvre ton blog, je suis nouvelle venue dans la baie. Merci pour tes bons plans, même si je les découvre un peu tard. J'espère à très bientôt.

G

Sardinette a dit…

mais non Gladys! il n'est jamais trop tard pour bien faire!!!! ;)))