jeudi, mars 06, 2008

L'Incroyable Monsieur Bebe!!!



Bon je ne vais pas varier dans le sujet, je vous propose quelques faits intéressants sur cette créature étrange, le bébé!!! En effet tous mes moments de libre lui sont consacrés, sauf quand il dort durant l'après-midi, j'essaie de travailler depuis la maison…
Donc voici quelques caractéristiques intéressantes à son sujet !!!
Le saviez vous ?

-Déjà dans le ventre de la mère bébé forme son palais ! « Des études ont mis en évidence que la composition en molécules aromatiques du liquide amniotique change en fonction de l'alimentation de la maman. On a pu mettre en évidence qu'un bébé dont la maman consomme de la menthe ou de l'anis en fin de grossesse manifeste une attirance pour ces odeurs après la naissance, de même pour les parfums de vanille, d'ail, de chocolat, de carotte… Mais il apparaît déjà vraisemblable que votre bébé perçoit dans votre ventre le goût et les arômes des aliments que vous ingérez, mais aussi votre odeur, et le parfum que vous portez.
Dès le 5ème mois, les papilles gustatives donnent à votre bébé une sensibilité au goût du liquide amniotique, et des récepteurs olfactifs matures au dernier trimestre de grossesse alimentent le cerveau en informations, permettant ainsi à votre bébé de mémoriser un certain nombre d'odeurs. C'est cette mémoire qui le rendra capable de reconnaître l'odeur de la mère, après sa naissance. Par les mouvements respiratoires qu'il commence à avoir depuis le 4ème mois, votre bébé inhale et exhale du liquide amniotique qui est donc renouvelé en permanence dans les cavités nasales. La variété de votre alimentation permettra donc à votre bébé de s'initier à la variété du monde qui l'attend. »
Incroyable, non ?
- Même si il ne peut pas encore marcher, le nouveau né arrive tout de même a se déplacer !!! De mon expérience si je place le petit squale au milieu du lit et que je m'endort a coté, je le retrouve colle contre moi lorsque je me réveille !!! En se tortillant il arrive quand même a se déplacer…le bougre !! ;)

-Egalement, sans pouvoir parler, les bebes ont la capacite de faire le distingo entre plusieurs langues, juste en regardant les expressions du visage!. Et les bébés qui grandissent bilingues peuvent le faire plus longtemps que les enfants monolingues.
Article ici


non ce n'est pas le mien!!! mais il ressemble a peu près a ça!!!

-Alors qu’il est encore dans le ventre de sa maman, et dès 3 mois de vie in-utero, le bébé deja commence à sucer ses doigts.
Fait amusant : il ne fait d’ailleurs pas que ça... Un couple d’amis qui a eu leur fils le même jour que nous ont eu une belle surprise...A l’echographie du 4ieme mois le petit malin a été surpris en train de se toucher la bistouquette !!!!

Ah ces garcons, je vous jure !!! ;)

3 commentaires:

Pierre a dit…

Oh! là là !!! Si je comprends bien, il serait prudent de vite avertir les papas et les mamans des jeunes nymphettes californiennes du danger de frayer avec les jeunes squales de la Baie, redoutables, précoces et vigoureux !!!

Un grand-père un peu inquiet. :)

Pierre a dit…

Il a neigé ces jours derniers dans notre région.Neiges qui ont fondu très vite, mais gonflé nos cours d'eau.
Et ceci m'a rappelé une fable de Florian qui, dans un style imagé et plein d'humour, pourrait être utile aux jeunes mamans.

La carpe et les carpillons.

Prenez garde, mes fils, côtoyez moins le bord,
Suivez le fond de la rivière ;
Craignez la ligne meurtrière,
Ou l'épervier, plus dangereux encor.
C'est ainsi que parlait une carpe de Seine
À de jeunes poissons qui l'écoutaient à peine.
C'était au mois d'avril ; les neiges, les glaçons,
Fondus par les zéphyrs, descendaient des montagnes ;
Le fleuve enflé par eux s'élève à gros bouillons,
Et déborde dans les campagnes.
Ah ! Ah ! Criaient les carpillons,
Qu'en dis-tu, carpe radoteuse ?
Crains-tu pour nous les hameçons ?
Nous voilà citoyens de la mer orageuse ;
Regarde : on ne voit plus que les eaux et le ciel,
Les arbres sont cachés sous l'onde,
Nous sommes les maîtres du monde,
C'est le déluge universel.
Ne croyez pas cela, répond la vieille mère ;
Pour que l'eau se retire il ne faut qu'un instant.
Ne vous éloignez point, et, de peur d'accident,
Suivez, suivez toujours le fond de la rivière.
Bah ! Disent les poissons, tu répètes toujours
Mêmes discours.
Adieu, nous allons voir notre nouveau domaine.
Parlant ainsi, nos étourdis
Sortent tous du lit de la Seine,
Et s'en vont dans les eaux qui couvrent le pays.
Qu'arriva-t-il ? Les eaux se retirèrent,
Et les carpillons demeurèrent ;
Bientôt ils furent pris,
Et frits.
Pourquoi quittaient-ils la rivière ?
Pourquoi ? Je le sais trop, hélas !
C'est qu'on se croit toujours plus sage que sa mère,
C'est qu'on veut sortir de sa sphère,
C'est que... c'est que... je ne finirais pas.

En même temps, j'ai remarqué qu'il y avait beaucoup de poissons sur le blog: Sardinette,squale,requin, baleine,baleineau (et peut-être certains m'ont échappé?) et maintenant carpe et carpillons.Quand on connait les talents culinaires de Monsieur Sardinet, ne pourrait-il nous mijoter " une bouillabaisse oaklandaise" dans un vrai "Café (restaurant) Oakland". Ce serait peut-être le début d'une dynastie de grands-chefs? :) :)

Gros bisous à "L'incroyable monsieur Bébé".

Sardinette a dit…

merci Pierre pour ces judicieux et poétiques commentaires!!
et oui je me délecte souvent d'allégories poissonnières!
j'essaie d'aller toujours a contre courant car seul les poissons mort suivent le flot...
quand au petit squale une de ses activités préférées est de regarder son papa faire la cuisine!!! jamais trop tôt pour apprendre!!
a bientôt!
s