jeudi, mars 17, 2005

Un petit mot d'Alain Madelin!



Alain Madelin

On ne va pas cacher notre plaisir. Voici venu le temps du doute chez les commentateurs et dans la presse française "Et si Bush avait raison ?". Car il faut bien constater aujourd'hui les progrès de la démocratie dans le monde et le degel des pays du grand Moyen Orient où s’exprime une aspiration au changement.

C’est l’éditorialiste du quotidien le Monde qui titre sur le "Printemps arabe" et qui explique : "les événements de ces dernières semaines au Moyen-Orient apportent un double démenti. D’abord aux tenants du "choc des civilisations" qui considéraient les pays arabo-musulmans imperméables, pour des raisons à la fois historiques, culturelles et religieuses, aux principes de la démocratie. Ensuite aux hommes politiques "réalistes" du monde développé, qui prônaient une certaine indulgence vis-à vis des régimes autoritaires de la région, en invoquant souvent les mêmes arguments que les premiers... Mais ce "printemps arabe", doit être encouragé et au besoin défendu par tous ceux qui voient dans le respect des droits de l’homme une valeur universelle. Le mérite de George W. Bush est d’avoir tenu ce discours dès le lendemain des attentats du 11 septembre mis à part quelques écarts de langage sur "la nouvelle croisade." Il a développé l’idée que les peuples musulmans avaient le droit à la liberté, à la démocratie, à la prospérité".

L’"idéalisme" américain, c’est à dire la conviction de la force des idées, de la liberté et de l’espoir démocratique ("La puissance de la liberté" selon le beau titre de l’excellent livre de Yves Roucaute) a assurément marqué des points. Un idéalisme qui s’inscrit pour les Américains dans la conviction que pour lutter durablement contre le terrorisme il faut soigner le mal à la racine, semer l’état de droit et la démocratie, dans le monde et tout particulièrement dans le monde arabo-musulman. Une politique qui doit aujourd'hui réunir l'Europe et les Etats-Unis.

Assurément, les Américains ont fait beaucoup d’erreurs dans le conflit irakien mais ils ne se sont pas trompés de direction. Un vent de liberté et d’espoir souffle à nouveau sur le monde depuis la chute des palais de Saddam Hussein.

Je vous ai souligne les extraits les plus notables en rouge!!! Mais on se fout de qui?????
AH !!!! ces liberaux toujours fans de Democratie et de Liberte, luttant contre les mechants terroristes, grace "a la conviction et la force des idees"..... Je vous laisse juge...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Malgré ce que vous dicte la brume idéologique qui semble vous aveugler, ces mots d'Alain Madelin sont particulièrement profonds.

Sardinette a dit…

Ah oui ca, c'est profond de repeter la propagande ambiante!!!
tellement profond de parler de liberte alors qu'on pille le petrole de l'Irak!!!
en parlant de "brume ideologique" je crois que c'est vous qui etes dans le brouillard...